• COMMUNIQUÉ DE PRESSE

     

    GENOVA – HH Shri Mataji Nirmala Devi, fondatrice de Sahaja Yoga et reconnue par beaucoup comme la figure spirituelle la plus importante de notre époque, est décédée mercredi, 23 février à Gênes, en Italie.
    Née en Inde le 21 Mars 1923, la prédisposition spirituelle unique de Shri Mataji a été évidente dès son plus jeune âge pour tous ceux qui l’ont rencontrée, y compris Mahatma Gandhi. Avec sa famille, elle était profondément attachée à la lutte pour la libération de l’Inde et, bien qu’elle ait été très jeune, presque un enfant, à l’époque, elle renonça volontiers à un mode de vie très confortable pour l’amour de la liberté. 
    Plus tard, elle épousa Sir C.P. Srivastava, l’un des plus respectés et hautement considérés fonctionnaires de l’Inde. Bien que Shri Mataji est née avec sa complète réalisation du soi et savait, dès un très jeune âge, qu’elle avait un don unique, elle voulait d’abord montrer, par son propre exemple, la compatibilité parfaite d’une vie spirituelle profonde avec une vie ordinaire d’une femme au foyer. Ce n’est qu’une fois leurs filles mariées et établies que Shri Mataji a commencé son travail spirituel publiquement.
    Ainsi, le 5 mai 1970, en méditation sur une plage déserte de Nargol (Inde), elle a découvert le secret de la Réalisation du Soi en masse à travers laquelle des milliers de personnes pourraient obtenir l’union avec l’aspect le plus profond, le plus subtil de leur être, déclenchant ainsi un processus de transformation spirituelle du Soi.

    Sahaja Yoga est née, et depuis lors, Shri Mataji a consacré sa vie à l’ascension spirituelle de l’humanité, en sillonnant le monde, octroyant l’expérience vécue de la Réalisation du Soi, communiquant son message d’intégration et d’harmonie. Elle a souligné le rôle des femmes dans le domaine spirituel et posé les bases d’une société fondée sur la conscience spirituelle éclairée.
    Sahaja Yoga est maintenant établie à travers le monde dans plus de 100 pays.
    Sa Sainteté Shri Mataji Nirmala Devi laisse dans le deuil son mari, Sir C.P. Srivastava, ses deux filles Kalpana et Sadhana, et sa famille de centaines de milliers de fidèles à travers le monde.
    Un service commémoratif privé se tiendra au Palazzo Doria, sa résidence italienne de Cabella Ligure, avant qu’elle ne retourne en Inde, lieu de son repos éternel.